En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de vous offrir les meilleurs services possibles. En savoir plus.
OK

Développement de vernis 2.0 : ADLER met les pleins gaz avec la nouvelle automatisation de laboratoire, incluant protection de l’environnement.

Tel un petit train électrique, des petits wagons avec des gobelets vont d'une station à l'autre. Tout fonctionne comme par magie. Voilà comment un observateur innocent voit la toute nouvelle installation d’automatisation de laboratoire d’ADLER-Werk Lackfabrik. Ce robot, posant la première pierre d’une nouvelle méthode de développement de vernis, a été acquis dans le cadre d'un agrandissement notable du laboratoire. Mais que fait donc cet appareil ?


14.02.2013

MOINS DE CONSOMMATION DE MATÉRIAUX, MOINS DE DÉCHETS, D’ÉNORMES POSSIBILITÉS

Dans un premier temps, l'installation d'automatisation de laboratoire d'ADLER met l'accent sur l’échantillonnage des teintes

Elle offre d'énormes possibilités dans le domaine de la reproductibilité et de la documentation des échantillons. L’hygiène de travail est également améliorée, car toutes les étapes se déroulent de manière totalement automatique. Cela minimise le contact des collaboratrices et collaborateurs avec les produits chimiques. « Le respect de l’environnement représente également un très grand avantage par rapport à la méthode actuelle. Nous consommons moins de vernis, cela engendre donc moins de déchet. Jusqu’à maintenant, nous devions mélanger un kilo de vernis pour chaque teinte. Le robot n’a besoin que de 100 grammes – c'est-à-dire un dixième » explique Albert Rössler, responsable du service Recherche & Développement chez ADLER-Werk.

UNE RAPIDITÉ ÉPOUSTOUFLANTE GRÂCE AU « CHEMIN DE FER À SUSTENTATION MAGNÉTIQUE »

Et en plus, tout cela a lieu en un temps record. Incroyable, mais vrai : l'installation peut mélanger 200 teintes par jour entièrement automatiquement. Cela est possible grâce au poste de mélange de teintes intégré, au dosage automatique de l'émail en pâte et au dispositif de raclage qui étale le vernis sur un carton d'échantillon. Mais le véritable secret est la bande transporteuse : il s’agit d’une interaction très élaborée du robot et d’un système inédit de transport à rails pour les gobelets. Les rails sont la pièce maîtresse innovatrice de l'installation, une sorte de chemin de sustentation magnétique, sur lesquelles les « wagons » individuels, à savoir les gobelets, se déplacent indépendamment les uns des autres.

« Cette installation nous permet de mettre à disposition de nos clients gamme de couleurs encore plus riche, dès l'introduction de produits. C’est un véritable saut quantique pour notre coloristique », se réjouit M. Rössler.

LA PIERRE ANGULAIRE POUR D’AUTRES INNOVATIONS

Avec l’installation d’automatisation de laboratoire, la première pierre est posée pour la mise à jour future de formulations et d'essais de vernis de façon automatique. Elle peut être agrandie dans ce sens à tout moment, et ce, de manière modulaire. Les conditions générales y contribuent également : les laboratoires ADLER ont été amplement agrandis. Un laboratoire de synthèse et un espace dans lequel règnent des conditions de mesure idéales sont également neufs.

ADLER fait par conséquent un grand pas dans le futur du développement de vernis et a investi aujourd'hui dans les meilleures solutions de demain.

Contact de presse
Claudia M. Berghofer
Tél.: +43 5242 6922-231
Écrire un e-mail
Mag. Stefanie Tobon Nova
Tél.: +43 5242 6922-232
Écrire un e-mail

Zum ADLER Online-Shop: